Défilez

Menu

Ambassadeur

Je m’étais dit 1 an

20 mars 2016 .Joëlle Savard

À propos

Joëlle Savard

Ce moment précis où vous vous sentez vivant(e), libre de toute préoccupation. Tout ce qui compte c'est la beauté qui vous entoure et l'air frais que vous respirez. Rien ne peut battre ce sentiment profond de liberté et de paix intérieure. Ici, c'est comme ça que je me sens! Laissez-moi vous montrer ce que mes yeux ont le plaisir de voir. Après quoi on verra si vous pouvez encore résister à l’envie d'explorer l’Alberta!

Lire ses articles
«
T’es consciente qu’après un an, tu ne voudras peut-être pas revenir?
»

C’est la première chose qu’elle m’avait dite lorsque je lui avais parlé de mon projet de partir du Québec pour m’installer un an dans l’Ouest canadien. Cette amie, qui habitait déjà l’Ouest canadien depuis quelques années, elle le savait. Elle savait que je tomberais sous le charme.

Pourquoi l’Alberta?

J’ai hésité. Au moment de partir, l’Alberta me paraissait être la meilleure destination. Essayons Calgary! Un mélange équilibré de ville urbaine, où je pourrais poursuivre ma carrière professionnelle, et de plein air avec les montagnes à proximité. On va se dire les vraies choses, les montagnes Rocheuses, à elles seules, ont fait pencher la balance! Et elles ne m’ont certainement pas déçue.

Ayant consacré plusieurs années à mon sport de prédilection, le volleyball, je voyais ma venue dans l’Ouest comme l’occasion de partir à l’aventure et d’expérimenter les 1 001 choses inscrites sur ma « bucket list ». L’environnement parfait pour me consacrer au ski, à la randonnée, au camping, et pour voir de mes propres yeux tous ces lieux éblouissants que je ne cessais de voir sur photo ou à la télé.

Je reste pour 2 principales raisons.

Un an et demi plus tard, je confirme que j’ai encore l’intention de rester. Pourquoi?

  • Je me pince constamment.

    J’ai arrêté de compter le nombre de fois que je me suis pincée pour m’assurer que je n’étais bel et bien pas dans un rêve. La beauté qui m’entoure est infinie. Peu importe l’activité, j’ai un plaisir fou à sortir de ma zone de confort (on est tellement tout petit dans la nature). Je me compte choyée de pouvoir explorer ce magnifique territoire et je sais que je suis bien loin d’avoir tout vu!
  • Les gens

    S’éloigner de sa famille et de ses amis, ce n’est pas facile. Heureusement, l’accueil que j’ai reçu a été incroyable. Il faut dire qu’à Calgary, la majeure partie de la population vient de l’extérieur. On retrouve donc rapidement une chaleur humaine et une entraide naturelle. Les gens s’ouvrent et offrent leur aide parce qu’ils sont passés par là, eux aussi. Chose certaine, je digère drôlement mieux la distance, car je me considère chanceuse d’être aussi bien entourée!

Bref, les aventures ne font que commencer et il me fera plaisir de les partager avec vous à partir de maintenant. Je veillerai à vous transmettre tout ce que mes yeux ont le plaisir de voir. Après quoi on verra si vous pouvez encore résister à l’envie de visiter l’Alberta!

J.

SOYEZ À L'AVANT-GARDE

Abonnez-vous à notre infolettre! 

DES NOUVELLES TOURISTIQUES EN ALBERTA.

Merci, vous êtes maintenant inscrit!