De la neige vierge dans les premiers chaînons des Rocheuses…en hélicoptère!

Icon

Je l’avoue : j’adore l’hiver. J’aime enfiler des chandails l’un par-dessus l’autre, me glisser dans des caleçons longs et m’écraser les cheveux sous une tuque. Je raffole de patiner sur des lacs gelés et de skier, que ce soit sur des sentiers de ski de fond bien entretenus ou dans la poudreuse de l’arrière-pays jusqu’aux genoux. Mon pupitre d’école est loin derrière moi, mais je m’amuse toujours à attraper des flocons de neige avec ma langue.

ALORS QUAND UN AMI M’A PROPOSÉ D’ESSAYER L’HÉLIRAQUETTE DANS LA RÉGION DE KANANASKIS, J’AI ATTACHÉ MES FIDÈLES BOTTES DE NEIGE ET ME SUIS LANCÉ POUR AJOUTER À MA LISTE UNE NOUVELLE ACTIVITÉ D’HIVER.

Pays des merveilles de l’Alberta

La région de Kananaskis figure parmi les meilleurs terrains de jeux en montagne albertaine. Recouvrant plus de 4 000 km² (1 544 mi²) des chaînons orientaux des Rocheuses canadiennes, il serait impossible d’explorer tout ce pays des merveilles en une seule vie. Et en hiver, cette fascinante nature alpine sauvage est jonchée de trésors.

À moins d’une heure de route à l’ouest de Calgary sur l’autoroute transcanadienne, vous trouverez Rockies Heli Tours, à côté du Stoney Nakoda Resort, à la jonction de l’autoroute 40. De là, un court vol de 10 à 15 minutes par hélicoptère nous a transportés en altitude sur une large crête de la région Sibbald au sein de ce que les résidents de la région surnomment « K-Country ». À notre descente de l’hélicoptère, notre pilote éteint le moteur, et un instant plus tard, les seuls sons audibles sont le crissement de nos raquettes sur la neige et un corbeau qui nous souhaite la bienvenue dans son territoire.

Promenade facile pour tous

Contrairement au ski ou à l’escalade, la raquette exige peu d’instruction. Des raquettes légères et modernes avec cadre en aluminium, surmontées de bottes de neige standards et de bâtons de randonnée aident à garder l’équilibre. Nous n’étions pas partis longtemps lorsque j’ai remarqué les traces récentes d’un lièvre d’Amérique.

EN TRAVERSANT LE PAYSAGE ENNEIGÉ VIERGE GRAVÉ D’AUTRES TRACES, DONT CELLE DE CHEVREUILS, D’ÉLANS ET DE COYOTES, J’ÉTAIS COMME HYPNOTISÉ.

Même si on n’a jamais vu les écureuils, lièvres, campagnols et autres créatures de la forêt qui ont laissé ces traces, ça ne nous a pas dérangés, car on n’a pas croisé d’autres humains non plus.

Taxi avec vue aérienne

LÉZARDANT AU SOLEIL DU MIDI AVEC UNE VUE CLAIRE DE PART ET D’AUTRE DES CONTREFORTS À L’EST ET DES ROCHEUSES CANADIENNES COUVERTES DE NEIGE À L’OUEST, NOUS AVONS FAIT CIRCULER UN THERMOS DE CHOCOLAT CHAUD FUMANT VIVEMENT APPRÉCIÉ.

Ensuite, avant qu’on soit fatigué ou frileux, notre pilote, qui nous a aussi servi de guide, nous a fait remonter à bord et a repris le ciel sans effort. Planant dans l’air froid au-dessus des vallées boisées, presque à l’égalité des impressionnants sommets, j’étais à nouveau comme hypnotisé. La prochaine fois, j’essaierai le forfait Love in the Rockies aux chutes Horseshoe, sur les berges hivernales de la rivière Bow. Savoir qu’il y aura une prochaine fois, ça me rassure.