Manger et boire entre amis à Vermilion

Icon

Le café, l’artisan fromager, le confectionneur de cocktails. Non, ce n’est pas une comptine… c’est plutôt un après-midi à Vermilion. Les gâteries de l’après-midi se partagent souvent mieux entre amis. Par exemple, les fraises au chocolat sur pain rôti, un assortiment de fromages raffinés ou un cocktail à 15 heures.

Pour Jen McConnell et Carly et Laurie Makichuk, ce sont en quelque sorte des retrouvailles, du genre qui doit se célébrer. Même si seulement une des deux filles partage son bagage génétique, Laurie Makichuk parle sans cesse de Jen et de Carly comme s’il s’agissait de ses « deux filles ». Leur relation est soudée, il n’en fait aucun doute.

« Ma plus grande priorité dans la vie, c’est de passer du temps en famille. Donc pour moi, pouvoir passer la journée avec ma fille, c’est une bénédiction, et Jen, c’est comme une autre de mes filles pour moi », s’exclame Laurie.

Sur l’invitation de Jen, les Makichuk ont fait la route de moins d’une heure, en partance de Lloydminster, pour passer une journée à la découverte de Vermilion. Pour commencer la journée, elles vont toutes trois à la fromagerie Old School, juste en dehors du village, dans le comté de Vermilion River.

blank

Sous l’égide de Patrick Dupuis et de sa fille Valérie Roberts, la fromagerie fait partie des producteurs de fromages artisanaux de l’Alberta, qui ne sont qu’au nombre de six. Elle fait aussi partie du réseau d’Économusées de l’Alberta, comprenant des artistes et des artisans de choix qui accueillent les gens dans leurs ateliers ou leurs studios.

Dans le Quonset blanc aménagé en fromagerie, Valérie et Patrick nous expliquent les étapes de la fabrication du fromage. Les visiteurs se familiarisent avec les procédés de fabrication pendant que le fromage prend doucement forme dans un grand bac. Il ne fait aucun doute cependant que le clou de la visite, c’est l’assortiment de fromages à déguster par après. Impossible de partir devant ces délicieuses versions de brie, de cheddar, de bleu et de fromage en grains qui couine sous la dent, mais la mention de cocktails sur la rue principale les incite à bouger.

Après la dégustation de fromages, elles se dirigent vers la rue principale (50e Avenue) de Vermilion pour y faire des emplettes. Le bâtiment où loge l’enseigne du magasin Craig’s est la figure de proue de l’endroit, où se dresse un quadrilatère de boutiques et de magasins d’un et deux étages.

En 1918, le quartier du commerce de Vermilion a été rasé par le feu. Une grande partie du quartier a été reconstruite avec de l’argile rouge provenant des environs de la rivière. De nombreux bâtiments en brique rouge de cette époque sont toujours visibles. Ils témoignent de la résilience de longue date de Vermilion et de son ingéniosité des temps modernes. Prenons Craig’s par exemple : de l’ancien grand magasin qu’il était, il s’est transformé en carrefour de mode divisé en quatre boutiques de vêtements et d’accessoires.

Juste en face, le Café Red Brick rend hommage à l’histoire du village tout en servant une cuisine moderne digne des plus grands centres urbains. Des sofas branchés de couleur orange, des valises d’époque et un décor antique servent de toile de fond à de délicieux repas comme du saumon avec œufs pochés et légumes verts, des jaques sur pain bao, et des fraises au chocolat sur pain rôti.

blank
« Les gens peuvent décider de passer outre à Vermilion parce que c’est petit, mais il y a beaucoup de choses très uniques dans la région, comme les cocktails bien d’ici, précise Jen McConnell. Il y a beaucoup de choses ici compte tenu de la grandeur de l’endroit. »

Les cocktails dont Jen parle se trouvent un peu plus loin sur l’avenue, à la distillerie Copper Cork. Cette distillerie a une saveur vraiment locale, que ce soit en raison des boissons nommées en l’honneur des grands-mères des fondateurs, des saveurs de leur alcool ou du nom des cocktails.

Après le décès d’une dame de la région, son mari a décidé de léguer toutes les framboises qu’elle cultivait, et il y en avait énormément. C’est ce qui a inspiré le nom du Vi’s Raspberry Moonshine.

« Vermilion est un lieu familial où tous les gens sont très unis. Tout le monde est sympathique, renchérit Jen. Les gens se connaissent par leur nom. »

C’est ce genre de familiarité et d’esprit communautaire qui caractérise Vermilion. Pour Jen et les Makichuk, cela fait vraiment partie de l’attraction.

« On parlait aujourd’hui de soutenir l’économie locale. Il n’y a rien de mieux que de la nourriture et de la boisson confectionnées ici même, à l’aide de produits naturels, avec amour », ajoute Carly.

Le regard rivé sur le parc provincial Vermilion à proximité, le trio profite des derniers moments ensoleillés de l’après-midi. Le genre d’après-midi qui rapproche les gens, et qui se partage bien entre amis et membres de la famille.

Pour en savoir plus sur #TakeItToTheLake, cherchez le mot-clic sur Facebook, Twitter ou Instagram ou continuez à lire ici.

N’oubliez pas de partager vos trouvailles avec le mot-clic #TakeItToTheLake.

Vidéo réalisée par ZenSeekers et par le Viva Voce Group d’Edmonton. Toutes les photos ont été prises par ZenSeekers et le photographe autochtone de Canmore, Angus Cockney.

Traduction par le Conseil de développement économique de l’Alberta (CDÉA).