Défilez

Menu

Par Sandrine

Du rock’n’roll en plein air avec The Sheepdogs

29 août 2018 .Sandrine Croteau

À propos

Sandrine Croteau

(Pro)active, curieuse, épicurienne. Je vis pour les beaux endroits et les bons moments.

Lire ses articles

Le 4 août dernier, j’ai eu une soirée de feu! J’assistais au concert extérieur du groupe de rock canadien The Sheepdogs au Centre des arts de Banff. Il faut le souligner : le Centre des arts est un lieu où il fait bon être. Il y a ces ondes créatives mêlées à l’ambiance typique des Rocheuses, une ambiance de détente avec des notes de « La vie est belle! » et de « On ne vit qu’une fois! ».

«
C’est hipster, c’est indie, c’est tendance de s’y retrouver, mais tout ça, sans prétention.
»

Sincèrement, l’endroit est devenu l’un de mes favoris dans la région parce qu’il est bien situé, bien aménagé et qu’on y propose des expériences artistiques pour tous les goûts! Pour les épicuriens comme moi, c’est un incontournable, vraiment!

Ma soirée commence en beauté, alors que je suis assise au bistro Maclab avec ma sœur Noémie, en visite de Montréal. Le souper est succulent, on se régale de pizzas aux légumes et aux fruits de mer et même les cocktails sont à la hauteur! Encore une fois, je réalise que chaque détail est pensé pour que les visiteurs soient confortables et passent un moment de qualité. Notre table donne presque sur la grande scène de l’amphithéâtre Shaw. Du bistro, on entend la première partie qui débute et réchauffe les planches. On prend le temps de terminer notre repas. C’est aussi ça le plaisir d’assister à un concert en plein air : aucun soucis à se trouver une place! L’envie nous a même prises de siroter un verre ou deux près du feu sur la spacieuse terrasse du bistro, mais bon, nous préférions quand même être parmi les gens pour vivre l’expérience ultime.

Le groupe arrive sous les applaudissements de la foule, tandis que les timides rayons du soleil descendent tranquillement à l’horizon.

«
Je suis épatée devant les installations techniques. Le son est bon, l’énergie est celle d’un feu de camp entre vieux amis.
»

J’entends les morceaux que j’écoutais chez moi pas plus tard que le matin même, et là, tout est en direct, donc je ne peux qu’être ravie et reconnaissante du privilège que j’ai d’écouter des musiciens qui me font vibrer dans un décor qui me fait rêver.

How Late How Long, Feeling Good, Nobody, Downtown, Bad Lieutenant, I’ve Got a Hole Where My Heart Should Be et bien d’autres pièces, des solos, des anecdotes et le chanteur principal qui, une fois de plus, nous fait réaliser qu’il n’y a nulle part comme les Rocheuses canadiennes pour se sentir comme à la maison. La foule se met à danser me donnant l’envie de rester ici toute la nuit, à camper sous les étoiles et le soleil qui, comme un artiste, peint le paysage de ses dernières touches chaudes. La fin du concert se fait sentir, mais The Sheepdogs avaient jugé bon de garder I Don’t Know, leur gros hit, pour la fin. Tout le monde s’éclate et quand on croit que c’est fini, alors ça continue! La chanson Who, que j’adore, n’ayant pas encore été jouée, était impatiemment attendue et c’est en rappel que les gars nous l’ont offerte!

Je repense à cette soirée avec le sourire aux lèvres et le sentiment que ce n’était pas ma dernière à profiter de la scène artistique et culturelle de Banff.


Lorsque vous planifierez votre prochain séjour dans le coin, n’hésitez pas à consulter la programmation saisonnière du Centre des arts de Banff. Je vous garantis un coup de cœur!

Quant à moi, je continuerai à soutenir la musique canadienne avec fierté et si cela sous-entend que je vivrai des petits moments en or aux pieds des montagnes, alors je fonce avec détermination!

Remerciements tout spéciaux à Marie-Hélène Dagenais, directrice associée du marketing, de la marque et de la publicité au Centre des arts de Banff pour l’invitation.