Défilez

Menu

Par Jean-Pascal

Le William Watson Lodge, entre accessibilité et intimité

01 avril 2019 .Jean-Pascal Morin

©Crédit: Le William Watson Lodge, entre accessibilité et intimité

À propos

Jean-Pascal Morin

En m’envoûtant de ses belles montagnes et plaines à perte de vue, l’autre « Belle province » est devenue la demeure de mon clan il y a maintenant presque vingt ans, après m’être arraché du fond de ma baie en Gaspésie. J’essaierai au cours de mes interventions de vous apporter quelque chose à garder ou vous donner l’envie de visiter des sites bien et moins bien connus de chez-nous.

Lire ses articles

Si vous êtes Albertain(e) et responsable d’une personne handicapée, ou êtes vous-même atteint(e) d’un handicap, le William Watson Lodge a été pensé pour vous. Au cours des années 70 et au début des années 80, Peter Lougheed, premier ministre à l’époque, et sa femme Jeanne, assurèrent la construction d’un centre de plein air, afin que les personnes handicapées puissent profiter elles aussi des magnifiques montagnes Rocheuses à un prix raisonnable. Alors que l’on parle de plus en plus d’inclusion, voilà un exemple probant d’efforts collectifs pour le bien des plus vulnérables de notre société.

Le William Watson Lodge se trouve dans le parc provincial Peter Lougheed, sur les rives du lac Lower Kananaskis, à 80 km au sud-ouest de la ville de Calgary. Tout d’abord, la route qui vous y conduit, la 40 sud, est époustouflante; elle suit la vallée de la rivière Kananaskis et, au détour d’une courbe, ou au bord d’une falaise, vous pourriez avoir la chance de voir des chèvres de montagne, des béliers et même des ours grizzly. Faites attention! Ils sont le plus souvent au milieu de la route à se faire prendre en photo. Partout, la vie sauvage est présente. Peu importe où se pose le regard, les vues sont à couper le souffle. Été comme hiver,, car le site est accessible à l’année longue pour les chalets, et du long week-end de mai jusqu’en octobre pour les emplacements de camping.

En arrivant au William Watson, vous devez vous rendre au chalet principal, magnifique bâtisse en bois rond où vous devez vous enregistrer et où on vous assigne une unité de logement. Il y a 24 unités qui ont été entièrement rénovées au cours des dernières années. Il y a aussi 13 emplacements pour roulottes avec services. Situés en pleine nature, les appartements sont grands, complètement équipés, avec cuisine et salle de bain adaptées aux fauteuils roulants, les douches sont  grandes et faciles d’accès. Les chambres et les salles de bains sont aussi équipées de lève-personnes. En théorie, vous n’apportez que votre nourriture, vos vêtements et quelques couvertures pour votre séjour. Chaque unité possède aussi un foyer au bois et un barbecue extérieur, alors n’oubliez pas les steaks!

Pour notre famille, une journée typique équivaut au parfait bonheur. Réveil matinal, pour ne pas manquer toutes les teintes du soleil levant sur les pics qui entourent l’emplacement. Les enfants jouent avec un jeu qu’ils ont emprunté à la bibliothèque, il fait encore un peu trop froid pour sortir, les larges fenêtres ont leurs rideaux ouverts, on laisse le soleil se lever. Quand le soleil est complètement sorti de sa torpeur, petit déjeuner à l’extérieur, en admirant le lac ou les montagnes. Ensuite, randonnée en vélo. Il y a un vaste réseau de pistes cyclables dans tout le parc Peter Lougheed qui peuvent vous mener jusqu’au village de Kananaskis, mais il y a 20 km de sentiers dédiés aux fauteuils roulants qui entourent le William Watson Lodge.

Nous descendons vers le lac, on regarde les gens partir en kayak ou en canot sur le lac. Plusieurs panneaux dans les sentiers nous instruisent sur les espèces animales et végétales que nous rencontrons. On nous rappelle que nous sommes chez-eux. Après le dîner et la sieste, départ en voiture vers la jonction du camping Lower Lake, où l’on retrouve un petit restaurant, une boutique de plein air et de location d’équipement, mais pour nous, c’est la crème glacée qui importe! Retour au chalet, barbecue sur le grill, ensuite soit une soirée près du foyer, ou à l’emplacement commun un peu plus loin dans la forêt, ou encore dans les grandes chaises en cuir auprès de l’immense foyer du chalet principal, on y rencontre des gens de partout en Alberta. Le lendemain, on recommence.

Mon fils Isaac, qui est trisomique, adore l’endroit pour son parc pour enfants, mais il y a ce sentiment de sécurité pour les personnes handicapées qui nous fait tous du bien. Le personnel est courtois, l’accessibilité parfaite avec des rampes, des mains courantes et autres dispositifs rendant les déplacements sur le site plus sécuritaires. Le tout à un prix raisonnable, pour permettre à chaque Albertain(e) qui se qualifie, d’avoir accès à cette nature qui est notre principale richesse.

Si vous voulez en savoir plus sur le William Watson Lodge, ou si vous désirez faire un don, je suggère de visiter le site Web officiel : www.williamwatsonlodgesociety.com.

SOYEZ À L'AVANT-GARDE

Abonnez-vous à notre infolettre! 

DES NOUVELLES TOURISTIQUES EN ALBERTA.

Merci, vous êtes maintenant inscrit!