Camping et COVID-19 : S’adapter à la nouvelle réalité

Icon
À propos

Ferdy Pain d’épice

J’ai vécu 18 mois à Montréal avant de venir emménager dans l’Ouest canadien, à Edmonton. J’aime ma ville et sa géolocalisation, à égale distance de Jasper et de Banff. J’ai l’extrême chance de vivre dans une très belle province depuis 6 ans. La sillonner à vélo et faire du camping sont les activités que je préfère le plus.

Lire ses articles

Le camping en temps normal est une activité très populaire et appréciée des Canadiens. Durant le confinement, une peur s’est très vite installée, de voir son été annulé en interdisant l’accès aux sites de camping. Chaque année, le long week-end du mois de mai marque le début de la saison du camping. En raison de la COVID-19, les parcs provinciaux et nationaux ont autorisé les accès au camping qu’à partir du mois de juin.

Les accès et les réservations

Vous imaginez un peu la joie des Canadiens en apprenant cette nouvelle. C’est ainsi que les sites de réservation ont été pris d’assaut dès leur ouverture. Pour vous donner un exemple, le parc national de Banff a reprit les réservations le 26 juin à 8 h 00 du matin, nous étions connectés à 7 h 45 pour trouver 4 000 personnes devant nous! Le site a mis en place une file d’attente pour que ce soit plus juste. Avec la fermeture des frontières, beaucoup de places réservées par les étrangers se sont libérées. Pour connaître toutes les informations liées aux réservations, aux règles et aux consignes de sécurité, je vous renvoie vers cet article : Camper en Alberta. L’activité du transport a été chamboulé durant le confinement, tous les secteurs d’activité ont été touchés et notamment, les magasins spécialisés en matériel de camping. On a été surpris de trouver des rayons quasiment vides avec très peu de choix. En discutant avec les vendeurs, nous comprenons qu’ils n’ont pas été réapprovisionnés en marchandises et que seuls les produits de l’année précédente étaient mis en vente. Beaucoup de matériel étant importé de l’étranger (USA, Chine et Europe). Je dirais donc que c’est un peu difficile de s’équiper si vous voulez camper pour la première fois. Hormis les magasins spécialisés comme MEC, Atmosphère et Campers Village, il ne faut pas hésiter à regarder Costco, Canadian Tire et même Dollarama qui ont quelques outils qui peuvent vous servir pour le camping.
Vue sur le lac Moraine

Une fois sur place

  • Les parcs provinciaux en Alberta ont limité la capacité des sites de camping à 50 % quant aux parcs nationaux, c’est à 75 %.
  • Seuls les résidents de la province de l’Alberta peuvent camper dans les parcs provinciaux. Pour les parcs nationaux, il n’y a aucune restriction, tout canadien peut y camper.
  • L’accès aux douches est interdite pour les sites nationaux comme provinciaux. Il y a une distanciation sociale à respecter pour l’utilisation des aires communes, avec un maximum de deux personnes à la fois dans les toilettes.

Seuls au monde

À cause des restrictions liées à la COVID-19, les parcs et les lacs sont beaucoup plus accessibles avec moins de monde que d’habitude. Vous accéderez sans doute plus facilement au fameux lac Moraine. La faune et la flore ont repris le dessus, nous n’avons jamais vu autant d’animaux sauvages que cette année. Vous apprécierez de rouler au milieu des rocheuses avec ce sentiment d’être seuls au monde. Ne pas hésiter à aller au-delà de Banff et d’explorer la région de Canmore et de Kananaskis qui regorgent de paysages tout aussi époustouflants. Prenez note que certaines activités sont annulées. Il faut s’informer à l’avance pour mieux planifier. Et si la plupart des commerces sont restés ouverts, quelques autres ont choisi de rester fermés pour la saison estivale. Depuis le 31 juillet 2020, il est obligatoire de porter un masque à Banff dans les espaces fermés (magasins, cafés et restaurants), mais aussi sur l’avenue de Banff qui est devenue entièrement piétonne avec une terrasse mise à disposition pour chaque restaurant. Une très bonne initiative pour respecter la distanciation sociale tout en admirant les Rocheuses en terrasse.
Ours dans les Rocheuses